24 rue Saint-Guillaume 22000 Saint-Brieuc

Centre dentaire implantaire

24 rue Saint-Guillaume 22000 Saint-Brieuc
24 rue Saint-Guillaume 22000 Saint-Brieuc

POURQUOI DÉVITALISER UNE DENT ?

Une carie tenace peut pousser un dentiste à dévitaliser la dent. Découvrez comment se déroule une dévitalisation, et pourquoi c’est parfois indispensable.

Une rage de dent provient souvent d’une carie qui atteint le nerf, et crée une douleur difficilement soutenable. Pour apaiser cette souffrance, il est bien souvent nécessaire de désensibiliser la dent. La dévitalisation est alors la seule solution pour obtenir un tel résultat. Découvrez cette technique non douloureuse qui se pratique en cabinet dentaire.

Dévitalisation d’une dent : définition

La dévitalisation d’une dent est un acte de dentisterie plutôt fréquent, qui consiste à retirer le contenu de la dent, quand celui-ci est trop endommagé. Le chirurgien-dentiste sera alors chargé d’enlever le nerf de la dent, mais aussi la pulpe, les racines et les vaisseaux, pour ne conserver que la dentine et l’émail. Autrement dit, le dentiste supprimera tous les vaisseaux, les tissus et les nerfs responsables de la sensibilité dentaire.


Bien que l’on parle plus généralement de dent « dévitalisée », il est pourtant plus approprié de parler de dent « dépulpée », car la dent, vidée de son contenu, n’en est pas moins vivante.


De même, l’acte de dévitalisation peut aussi porter le nom de « traitement endodontique » (en lien avec le tissu de la dent), ou « traitement radiculaire » (en lien avec un canal organique).


Pourquoi faut-il dévitaliser une dent ?

La décision de dévitaliser une dent fait souvent suite à une carie profonde. Dans son processus d’évolution, si elle n’est pas soignée à temps, la carie va d’abord attaquer l’émail des dents, puis la dentine, pour enfin s’en prendre à la pulpe. Arrivée à ce stade, la douleur tenace et violente s’éveille. Nous parlons alors de rage de dents.


Au-delà de la douleur qu’il faut apaiser, le soin de la carie doit être fait au plus vite pour ne pas risquer l’inflammation, voire la gangrène ou la nécrose. La dévitalisation a donc pour but de stopper la propagation de l’infection, qui, par le biais de la circulation sanguine, pourrait aussi s’étendre à de nombreux autres endroits du corps humain.


Une dévitalisation peut également être décidée par un dentiste suite à un choc, ou un traumatisme violent, comme un accident ou une chute. Si une ou plusieurs dents sont cassées et que la pulpe et les nerfs sont atteints et à vif, le risque d’infection est alors trop grand. Dans ce cas-là, la dévitalisation est recommandée.


Dévitaliser une dent : comment ça marche ?

Avant toute chose, le dentiste va réaliser un bilan bucco-dentaire complet, en s’appuyant sur une radiographie de la dentition. Celle-ci permettra de déterminer si la carie est réellement irréversible, voire si la dent est nécrosée. Une fois le diagnostic posé et le traitement choisi, le professionnel pourra procéder à la dévitalisation, en 4 étapes :


• L’anesthésie locale ;

• Le curetage de la dent pour accéder aux racines ;

• Le nettoyage, l’élargissement et la désinfection des racines avec un antiseptique ;

• L’obturation des racines avec un matériau antiseptique.


La dévitalisation d’une dent est rapide, et nécessite une intervention de 30 minutes en moyenne pour une incisive, et 1 h 15 pour une molaire car elle contient plus de canaux.


Les soins spécifiques de la dent dévitalisée

Aucun soin spécifique n’est obligatoire après une dévitalisation. Il faut toutefois conserver une hygiène bucco-dentaire parfaite, avec un brossage régulier, l’utilisation de bain de bouche ou de fil dentaire.


Cependant, une dent dévitalisée est une dent fragilisée, qui ne résistera pas longtemps à la mastication. Le risque majeur est la cassure de la dent, mais elle peut également se décolorer. C’est pourquoi il est fortement recommandé de protéger la dent dévitalisée à l’aide d’une couronne. Celle-ci préservera la dent d’une fêlure ou cassure et maintiendra son intégrité, et elle garantira aussi un rendu esthétique parfait. En effet, la couronne en céramique donne un résultat quasi-invisible.


La dévitalisation est-elle douloureuse ?

Une dévitalisation se déroule toujours sous anesthésie locale. Cela sous-entend que le dentiste réalise une légère piqûre d’anesthésiant dans la gencive, pour endormir la partie à soigner. Si le produit est correctement dosé, la piqûre sera alors la seule petite douleur ressentie durant tout le traitement.


À la suite de l’intervention, l’effet de l’anesthésiant se dissipera peu à peu, laissant peut-être place à une gêne, mais rien de comparable à une rage de dent.


Si la douleur persiste au-delà de quelques jours, il est alors conseillé de reconsulter un dentiste. En effet, la dévitalisation peut, dans de rares cas, être incomplète, et nécessiter une seconde intervention (canal surnuméraire passé inaperçu).


À de rares exceptions, un traitement endodontique peut entraîner une infection de l’os, au bout des racines, et former alors un kyste dentaire, voire un abcès. Une consultation chez le dentiste est alors nécessaire.


Le coiffage pulpaire : une alternative à la dévitalisation

De nos jours, la médecine dentaire se veut plus conservatrice, et agit en faveur de la préservation de la vitalité pulpaire. Ainsi, dès que cela est possible, les dentistes se tournent vers le coiffage pulpaire. Cette technique consiste à installer un biomatériau sur la pulpe, qui viendra créer une barrière empêchant le passage des bactéries. Généralement composé d’hydroxyde de calcium, le biomatériau va ainsi favoriser la cicatrisation du tissu pulpaire.


Le coiffage pulpaire, désormais pris en charge par l’Assurance-maladie, est particulièrement intéressant chez les jeunes patients, qui pourront conserver une dent saine le plus longtemps possible.


Combien coûte une dévitalisation ?

Le prix d’une dévitalisation de dent dépendra essentiellement de la dent concernée, et du praticien. Sans dépassement d’honoraires, le tarif d’une dévitalisation en France, en 2021, est de :


• 40 € pour une incisive ou une canine ;

• 61 € pour une prémolaire ;

• 100 € pour une molaire.


La dévitalisation d’une dent étant considérée comme un traitement médical, elle est prise en charge partiellement par l’Assurance-maladie, à hauteur de 70 % du tarif conventionnel.


Il est toutefois important de prendre en compte le coût d’une couronne, puisque c’est un acte souvent complémentaire à la dévitalisation. Le prix d’une couronne et de sa pose dépendra du dentiste, mais il faut compter en moyenne 500 €. Le remboursement de la sécurité sociale sera alors de 75.25 €, et la mutuelle peut également en prendre charge une partie de la dépense.


Cependant depuis 2020, trois niveaux de prise en charge avec plafonnement d’actes prothétiques ont été mis en place. Ce dispositif laisse possible le recours aux techniques les plus esthétiques et/ou innovantes. Chaque chirurgien-dentiste proposera à son patient la thérapeutique la mieux adaptée via 3 paniers de soins dentaires qui laisseront le choix du reste à charge au patient.


1. Panier « Reste à charge zéro » ou « 100 % santé »

Remboursement à 100 % par l’assurance maladie obligatoire et complémentaire, pour un reste à charge à zéro (46 % des actes et 35 % des honoraires actuels)


2. Panier « Tarifs maîtrisés »

Des prix plafonnés sur certaines prothèses pour un reste à charge modéré (25 % du volume d’actes, 34 % du volume d’honoraires)


3. Panier « Tarifs libres »

Des prix libres si l’assuré a une exigence esthétique particulière et/ou souhaite choisir des techniques plus innovantes (29 % du volume d'actes, 31 % du volume d'honoraires)


En cas de rage de dent, prenez rendez-vous avec votre chirurgien-dentiste. Si une carie est responsable de cette douleur, la dévitalisation vous permettra d’être soulagée très rapidement, tout en préservant votre dent.


Dernière mise à jour le: 13/09/2021