24 rue Saint-Guillaume 22000 Saint-Brieuc

Centre dentaire implantaire

24 rue Saint-Guillaume 22000 Saint-Brieuc
24 rue Saint-Guillaume 22000 Saint-Brieuc

DÉCHAUSSEMENT DES DENTS : QUE FAIRE ?

Suite à un problème gingival, les dents peuvent se déchausser, et finir par tomber. Pour éviter cela, des traitements dentaires sont efficaces.

Le déchaussement des dents provient généralement d’un problème de gencives. Cette affection parodontale est relativement fréquente, et doit être prise au sérieux, car, à terme, les dents finissent par tomber. Heureusement, pour éviter de perdre ses dents, des traitements sont efficaces pour lutter contre le déchaussement dentaire.



Déchaussement dentaire : définition


Le déchaussement des dents est issu d’une rétractation de la gencive, qu’on appelle aussi « récession gingivale ». Progressivement, le tissu de la gencive diminue, laissant apparaître la racine des dents.


Si cela n’est pas esthétique, puisque la dent semble très longue, c’est également source d’une grande fragilité de la dent. En effet, la récession gingivale s’accompagne d’une perte osseuse sous la gencive. Le parodonte, qui comprend l’os alvéolaire, mais aussi le cément, la gencive et le ligament alvéolo-dentaire, ne joue alors plus son rôle de fixateur de la dent. À plus ou moins long terme, la perte des dents est inéluctable.



Les causes du déchaussement des dents


S’il est évident que le déchaussement d’une dent provient d’un problème de la gencive, ce dernier peut être de différentes origines, dépendantes elles-mêmes de plusieurs facteurs.


• Le vieillissement : la récession gingivale est fréquente chez les personnes de plus de 40 ans. En effet, avec l’âge, la gencive se fragilise et est moins bien irriguée. Elle va donc s’affiner, et reculer, provoquant le déchaussement des dents. Dans de rares cas, la récession gingivale peut commencer dès l’adolescence ;


• Un brossage de dents trop brutal : en frottant trop fort, ou mal, il est possible d’abîmer l’émail des dents et les tissus gingivaux ;


• Une hygiène bucco-dentaire insuffisante : un brossage de dents efficace permet de réduire la plaque dentaire dans la bouche. S’il n’est pas assez régulier, les bactéries vont se développer, au risque de voir apparaître une maladie parodontale qui peut favoriser l’infection des gencives ;


• De mauvaises habitudes au quotidien : certains petits gestes du quotidien peuvent diminuer l’épaisseur des gencives, et les fragiliser. C’est le cas, par exemple, quand on mâche du chewing-gum, qu’on se ronge les ongles, ou qu’on grince des dents (bruxisme ;


• Les piercings : un piercing sur la langue, les joues, ou la lèvre peut frotter sur la gencive jusqu’à l’éroder ;


• Le tabagisme : la nicotine contenue dans les cigarettes altère la gencive, et réduit son épaisseur.



Déchaussement des dents : les symptômes qui doivent alerter


Le déchaussement d’une dent est un processus long, qui ne se fera pas en une nuit. Être attentif à tous les signes d’une récession gingivale permet alors de poser un diagnostic rapidement, et de traiter le problème efficacement. Ainsi, certains symptômes doivent vous pousser à consulter un dentiste :


• Une hypersensibilité dentaire à la chaleur, au froid, au sucre, ou même au toucher ;

• L’apparition d’espaces entre les dents ;

• Un saignement récurrent, ou une inflammation ou irritation des gencives ;

• Une mauvaise haleine ;

• Une racine dentaire de plus en plus visible ;

• L’impression d’avoir les dents de devant plus longues qu’avant, et qui modifie le sourire.



Prévenir le déchaussement des dents


Si dans certains cas le déchaussement des dents est inéluctable, il est toujours possible de ralentir le processus, par des gestes simples au quotidien :


• Avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable : se laver les dents 2 à 3 fois par jour, en effectuant un brossage correct, avec une brosse à dents adaptée (à poils souples, ou électrique) et un dentifrice pour gencives sensibles ;


• Faire un bain de bouche : il est recommandé d’effectuer un bain de bouche après chaque brossage de dents. Il viendra éliminer les dernières bactéries. Si des douleurs sont présentes, le bain de bouche les soulagera, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires ;


• Utiliser du fil dentaire : glissé dans chaque espace interdentaire, le fil dentaire permet de retirer les derniers résidus d’aliments coincés dans les cavités ;


• Faire un détartrage complet : un détartrage chez le dentiste, réalisé deux fois par an, permet de garder des dents saines.



Les différents traitements pour le déchaussement des dents


Au moindre signe d’un déchaussement de la dent, il est impératif de prendre rendez-vous chez un dentiste. Une fois sur place, et après un bilan bucco-dentaire complet et une radiographie panoramique de la dentition, le professionnel pourra proposer différents traitements pour lutter contre le déchaussement des dents.


Le détartrage et le surfaçage


Si un déchaussement des dents est diagnostiqué, le chirurgien-dentiste commencera par réaliser un traitement curatif. Celui-ci passera par un détartrage complet, lequel sera complété par un surfaçage. Cette technique consiste à éliminer les bactéries et la plaque dentaire situées entre la gencive et la racine, responsables de la création de poches parodontales.


L’objectif, ici, est de faire en sorte que la gencive adhère à nouveau aux dents, pour ainsi stabiliser la progression de la maladie, et récupérer un peu d’os. Une prescription d’antibiotiques peut compléter ce traitement curatif.


Le patient devra alors consulter très régulièrement le dentiste, pour vérifier, tous les 3 à 6 mois, la progression de l’inflammation de la gencive.


La chirurgie dentaire


Si le déchaussement des dents est déjà bien avancé, le chirurgien-dentiste peut proposer une greffe de gencive. Ainsi, une partie de la gencive sera prélevée dans le palais du patient, et fixée sur la partie de la racine de la dent dénudée. Réalisée sous anesthésie locale en cabinet dentaire, cette technique régénérative peut être associée à une greffe osseuse.


Les traitements naturels


Si le déchaussement des dents est encore faible, il existe des méthodes naturelles pour limiter la progression de la récession gingivale :


• La coenzyme Q10 lutte contre les inflammations ;

• Le bicarbonate de soude peut remplacer ponctuellement le dentifrice et agir en tant qu’anti-inflammatoire ;

• L’extrait de thé vert est plein d’antioxydants luttant contre la plaque dentaire ;

• Le gel d’Aloe vera favorise la cicatrisation ;

• L’extrait de pépin de pamplemousse, en bain de bouche, a des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antiparasitaires.


Le déchaussement des dents a un impact psychologique sur le patient qu’il ne faut pas négliger. Au moindre symptôme, il convient donc de prendre rendez-vous chez un dentiste pour limiter la progression de la maladie gingivale.


Dernière mise à jour le: 13/09/2021